Ce matin, je me suis tordu le gros orteil en me levant. Mon train a été annulé. J'ai pris le suivant. Je suis arrivée en retard et essouflée en cours. Je me suis excusée. J'ai quand même eu droit à des remontrances. J'ai grommelé dans ma tête et, plutôt que je continuer à faire ma mauvaise tête, j'ai décidé d'en rire et de vous écrire un article sur les 7 phrases, par excellence, qui m'agacent.


Source : pixabay.com par thephilippena

 Commençons par le début...

1. Le train n°c'est-le-tien arrivera avec un retard d'environ 5 minutes. [5 minutes plus tard]
Contrairement à ce qui a été annoncé, le train n°c'est-le-tien est annulé. Prochain train à destination de Là-où-tu-allais dans Super-Longtemps.

Que ceux / celles qui ont lu ce paragraphe avec la voix de la dame de la SNCF (Simone Hérault, comme dirait Wikipédia) lèvent la main.

2. Ton mascara a coulé.

Réponse ? "Non, ce sont mes cernes."

Parfois, la personne insiste : "Non, je te jure, c'est tout noir sous tes yeux !"
Là, en général, je la fusille du regard et répond en soupirant : "Je ne porte pas de maquillage. Ce sont mes cernes."

3. T'es fatiguée ? Mais faut dormir, la nuit !

Non, vraiment ?

Variante : "T'es fatiguée ? Il ne fallait pas faire des cochonneries avec M. Cacao toute la nuit." Euh, sinon, je t'ai déjà dit que je vivais une relation à distance ou ... ?

4. Si M. Cacao ne veut pas renier sa personnalité pour tes beaux yeux toi, c'est qu'il ne t'aime pas vraiment.

Tu la vois venir, la beigne ou ... ?

5. Ce n'est qu'un chien.

Cette phrase m'est servie à toutes les sauces.
Quand je veux lui acheter un jouet : "Mais pourquoi tu veux lui acheter un jouet ? Ce n'est qu'un chien."
Quand je suis inquiète parce qu'il est patraque : "Et quand bien même il viendrait à mourir, ce n'est qu'un chien." (True story)
Quand il me manque parce que je suis partie quelques jours sans lui : "Si c'était tes enfants, je ne dis pas mais là... Ce n'est qu'un chien."

"Ce n'est qu'un chien." Oui et... ça m'interdit de lui acheter un jouet qu'il trainera partout dans les prochains temps ? de lui être attachée ? de m'inquiéter de son bien-être ?

Je ne comprends pas le concept.

6. Pourquoi fais-tu de la protection animale alors qu'il y a tant à faire pour les humains ?

Quand on me pose la question par curiosité intellectuelle, je réponds avec plaisir !

Manque de chance, 99% du temps, cette question me vient d'une personne qui ne fait ni l'un, ni l'autre et qui cherche juste à me démontrer par A + B que c'est ridicule de passer ses samedis au supermarché à récolter des vivres pour une association de protection animale ou à aller promener les chiens des refuges. Mais je critique, moi, ce que tu fais de tes samedis ?

7. Le Nutella ? Oh, pas de chance, je l'ai terminé dans la journée.


Soyez gentil(le)s, achevez-moi.

Et en bonus : quand je suis fatiguée, toutes les questions aux réponses évidentes m'agacent. Exemple : Je ramasse le linge et on me demande "C'est sec ?". Non, voyons, je le ramasse parce qu'il est humide et que j'ai envie qu'il moisisse dans mon armoire. Logique.

Alors, vous vous êtes reconnu(e)s dans certaines de ces phrases ? Et vous, qu'est-ce qui vous hérisse le poil ?